Musée de Luvain-la-Neuve

Logo Mus?e du Dialogue

A museum of the Arts and Civilisations at the very heart of the University

The museum opened in 1979, within the framework of the University of Louvain (UCL : Université catholique de Louvain), eight years after Louvain-la-Neuve was founded. Over the years, many donations have enriched the original collections which have constituted a remarkable heritage of Arts and Civilisations and are exhibited by rotation. This heritage is centred on the most important tendencies in both European and Belgian Art : from engravings by Albrecht Dürer or Rembrandt to Alechinsky’s or Delvaux’s paintings, and including Gothic or Baroque sculptures. And yet these collections also open vistas to other continents as well with a rich collection of « primal art » (from Africa and Oceania) or an opening on « popular » or « naïve » arts. Through these varied exhibits the hall-mark of which is historical, cultural and social diversity, whole segments of humanity are made present in the very heart of this new city, in the young province of Walloon Brabant. From one exhibition to another and with the changing presentation of the museum’s exhibits, visitors discover a renewed museum with each season. At any time visitors can learn more about the history of civilizations and the diversity of art in the 20th century. Visitors will also come across university students learning their future professions and school children from the area or from further afield, learning and creating art. This is what a contemporary university museum is : a place of life where exhibits and

visitors from all wa lks of life meet togeth er for mutual enrichment.

What is there to see at the Museum of Louvain- la-Neuve? Works from different civilisations, 20th century art and also a place where works of art are in dialogue with each other. There are regular temporary exhibitions.

Comme une image

Dans le cadre de la Biennale 7 Ottignies – Louvain-la-Neuve
Du 16 septembre au 14 novembre 2010

Pour la première fois, la Biennale confrontait des photos trouvées d’auteurs anonymes à des travaux d’auteurs réputés. Les 20 expositions réparties sur 8 lieux souhaitaient persuader le visiteur qu’au-delà des intentions de la prise de vue, la richesse des images dépend aussi de son propre regard.

A cette occasion, le musée accueille l’exposition : 
 « Comme une image », dont la présentation est prolongée jusqu’au 14 novembre 2010.
 Une vingtaine de photographies de la collection Lhoist sont ainsi confrontées à des photographies anonymes de la collections de La trocambulante.

Plus d’info sur l’exposition…

 


 

Top Espace des civilisations

À côté de l’Espace Art du 20ème siècle et de l’Espace du dialogue, l’Espace des civilisations propose un regard sur l’ensemble de nos collections jusqu’au 19ème siècle. Les trois continents les mieux représentés sont l’Afrique, l’Asie et, bien sûr, l’Europe. Le musée conserve également quelques œuvres issues du continent américain et, surtout, océanien, qui sont présentées dans le cadre de l’Espace du dialogue (legs Ch. Delsemme) en interaction avec des œuvres issues de toutes les époques et de toutes les cultures.

 


 

Top Espace du dialogue

Le Legs Charles Delsemme, exposition permanente

La salle dite des « logettes » a été conçue à l’origine (1979) pour accueillir le legs Frans Van Hamme de sculptures anciennes à thématique religieuse. C’est pour cette raison que son architecture fait écho au collatéral d’une église flanqué de « chapelles ». Pour éviter toutefois une connotation univoque et pour renforcer une approche également esthétique de cette collection, des œuvres abstraites s’intégraient dans l’ensemble. Ce premier geste de décloisonnement constituait l’embryon du « dialogue ».

Cet esprit d’ouverture, ainsi que la dimension rythmique de la salle, a contribué à la décision du docteur liégeois Charles Delsemme de léguer sa collection au musée en 1990. Formes et thématiques liées à des objets issus de toutes les époques et de toutes les cultures y entrent en résonance par-delà les frontières habituelles. Une allégorie de la vue intégrée dans une vue de ville Renaissance met l’ensemble en perspective à proximité d’une logette où règnent les grands maîtres belges de l’imaginaire.

Depuis 1990, ce principe muséologique de décloisonnement justifié par l’esprit de cette collection a connu des incarnations dans d’autres contextes, musées ou expositions. Invitation au voyage, à l’exploration et à la découverte, l’espace du dialogue atteste aussi le rôle pionnier du Musée de Louvain-la-Neuve et de son fondateur le Professeur Ignace Vandevivere dans l’élaboration d’un concept qui s’est vu depuis reconnaître comme une option muséologique de référence.

 


 

Top Espace Art du 20ème siècle

Lorsqu’il ne se confond pas avec l’exposition principale du Musée, l’Espace d’Art du 20ème siècle, organisé dans une ou plusieurs salles disponibles, a pour objectif de présenter par roulement notre riche fonds dans ce domaine (plusieurs milliers de peintures, gravures, dessins et sculptures issus de diverses donations). La partie la plus fournie de cet ensemble est constituée de peintures abstraites belges réalisées, disons, entre 1946 et 1975.

 


 

Top Expositions à venir : 30 ans de donations, 20 ans de dialogue & Mayombe



 

30 ans de donations, 20 ans de dialogue
Du 10 décembre 2010 au 13 mars 2011

En 2010, le musée fêtera un double anniversaire : celui de sa création et celui de l’arrivée du legs Delsemme. Ce dernier a encouragé le musée à faire du dialogue entre les époques et les cultures un principe directeur de son projet culturel. Ce legs a également donné le signal de nouvelles donations dans des domaines aussi variés que l’histoire internationale de la gravure, l’art populaire et naïf ou encore l’art moderne belge. Peut-être le musée n’aurait-il d’ailleurs jamais vu le jour si une collection de sculptures anciennes (legs Van Hamme) n’avait renforcé le patrimoine artistique de l’université. En trente ans, c’est un patrimoine de 20 000 pièces d’une étonnante diversité qui s’est constitué permettant par exemple des confrontations entre un ancêtre africain et un saint chrétien ou encore entre des anonymes talentueux et des vedettes de l’histoire de l’art. Après des années d’expositions thématiques centrées sur des aspects particuliers de ses collections, le musée se penchera enfin sur le chemin parcouru de trente années d’acquisitions et proposera une vision d’ensemble de son patrimoine. Le musée sera donc confronté à l’exercice difficile de la sélection : d’ores et déjà 75 « incontournables » ont été choisis pour une publication spéciale couvrant pour la première fois l’ensemble des thématiques du musée. Cette exposition sera l’occasion par excellence de découvrir le musée pour la première fois. Quant aux habitués, ils se réjouiront de voir enfin revenir des réserves de nombreuses oeuvres longtemps attendues.

 

 


 

Statue à pouvoirs nkondiYombe. Kungu. Bas-Congo. République Démocratique du Congo. Mayombe
Du 8 avril au 3 juillet 2011

Cette exposition présentera plusieurs oeuvres majeures tirées des collections exceptionnelles de sculptures africaines et d’objets traditionnels de l’ancien Congo belge, détenus par l’Université Catholique de Louvain (UCL), la K.U.Leuven et le Musée royal de l’Afrique centrale à Tervuren. Ces objets provenant du Mayombe, une région du Bas-Congo située à l’embouchure du fleuve Congo, ont été rassemblés, il y a cent ans, par des missionnaires de Scheut. Cet ensemble remarquable est à nouveau réuni quarante ans après le partage des collections de l’Université de Louvain. L’exposition abordera les oeuvres sous une perspective esthétique, qu’elle étayera aussi de données historiques et anthropologiques concernant leur provenance, leur fonction, leur contexte de création et leur signification. Avant sa présentation au Musée de Louvain-la-Neuve, l’exposition sera présentée du 8 octobre 2010 au 23 janvier 2011 au Musée M à Leuven.

Découvrez la présentation de l’exposition dans le document téléchargeable ci-dessous.

 

Annexes: Communiqué de Presse Mayombe Maitres de

 



 


 

Top Expositions passées

 


GASTON BERTRAND. Un maître de la ligne
Du 7 mai au 22 août 2010
Gaston Bertrand, Vincennes-Neuilly (XXVIII), 1966. Aquarelle et tempera sur papier. Donation Serge Goyens de Heusch
Le centenaire de la naissance de Gaston Bertrand constitue une belle occasion de se pencher sur l’un des artistes les plus représentés dans les collections du Musée de Louvain-la-Neuve et considéré comme l’un des principaux refondateurs de l’art belge après la Seconde Guerre mondiale. 

Bien qu’associé à l’abstraction, l’oeuvre de Bertrand se réfère essentiellement à des choses vues et ressenties. Son oeuvre n’écarte d’ailleurs pas la figure, qui est présente à travers des portraits, mais la source d’inspiration principale en est l’architecture. Bertrand soumet son sujet à la subjectivité de sa vision, épurant la réalité pour aboutir à une sorte de schème mental empreint de spiritualité. Cet écho poétique s’affirme par la ligne. Prépondérante, elle sert l’harmonie formelle, stylise et transpose le sujet dans une composition minutieusement équilibrée et unifiée.

L’exposition offre une vue d’ensemble de l’oeuvre de Bertrand à travers les thèmes qui sont présents dans les collections du musée. En montrant, d’une part, la continuité des thématiques à travers les époques et, d’autre part, les synergies qui unissent l’oeuvre peint et l’oeuvre graphique, elle porte un regard intime sur la singularité de Bertrand.

Plus d’info sur l’exposition…

 

 



Meryon /Canaletto. L’oeil du graveur sur la ville
Du 29 janvier au 18 avril 2010
 

Charles Meryon, Le pont-au-change, Paris, 1854. Peu connu du grand public, Charles Meryon est pourtant considéré par les historiens de la gravure comme l’un des plus grands maîtres de l’eau-forte, technique à laquelle son œuvre a donné un nouvel essor au milieu du 19ème siècle. Célébré par Baudelaire comme l’inventeur d’une nouvelle poésie urbaine, il est d’abord et avant tout un prodigieux concepteur d’espaces. Il apparaissait intéressant de confronter les vues de Paris de Meryon à la célèbre série des Vues de Venise réalisée au siècle précédent par Canaletto. Certes, ce dernier était d’abord et avant tout peintre et la Venise Sérénissime du 18ème siècle qu’il décrit paraît éloignée du Paris mystérieux des années 1850. Mais, si différents qu’ils soient, ces deux aquafortistes ont porté un regard original et atemporel sur des aspects en partie disparus de deux des villes les plus mythiques au monde.

VISITES ET ATELIERS DANS LE CADRE DE L’EXPOSITION MERYON/CANALETTO. L’OEIL DU GRAVEUR SUR LA VILLE

 

 


Peter Downsbrough / Artists and Photographs
Du 9 octobre 2009 au 6 décembre 2010
 

L’’exposition « Peter Downsbrough / Artists and Photographs » invite à découvrir la richesse des relations qui se nouent dans la création contemporaine entre la photographie et le livre. Peter Downsbrough est un artiste américain proche de l’Art minimal et de l’Art conceptuel. Au moyen d’un vocabulaire plastique dépouillé (lignes et mots), Downsbrough fait dialoguer livre, sculpture, architecture, photographie et film. L’exposition présentée au Musée de Louvain-la-Neuve nous entraîne dans un jeu visuel entre l’espace bidimensionnel et l’espace tridimensionnel, entre l’espace réel et l’espace virtuel.
L’autre volet de l’exposition présente le multiple Artists and Photographs. Véritable musée portable, cette boîte, publiée en 1970 par Marian Goodman à New York, réunit dix-neuf artistes parmi les plus importants du Pop art, de l’Art minimal, de l’Art conceptuel et du Land art : Sol LeWitt, Ed Ruscha, Andy Warhol, Robert Morris, Robert Smithson et Bruce Nauman, …

 

 


fonte:

 

Musée du Dialogue – Home (en).

Sobre maniamuseu

Maníaco por museus de todo mundo. Eles trazem a história, o futuro, o diferente e a cultura. Entretenimento e educação. Viaje em maniamuseu.
Esse post foi publicado em Arte Comunicação&Design, Arte Contemporânea, Museus da Bélgica, Museus da Europa, Museus dos Países Baixos e marcado , , , . Guardar link permanente.

Deixe uma resposta

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair / Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair / Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair / Alterar )

Foto do Google+

Você está comentando utilizando sua conta Google+. Sair / Alterar )

Conectando a %s